Florilège de non-objectivité et de partialité journalistique

Nous allons tenter de rassembler quelques exemples de textes, phrases et expressions que nous trouvons totalement partiaux et dénués d’objectivité journalistique ; extraits d’articles d’un journal national que nous trouvons si hostile à la cause des médecins résidents que cela nous pousse à nous poser des questions… notamment quant à leur ressemblance avec certains discours de nos détracteurs…

Pour rappel, la Charte de l’éthique et de la déontologie des journalistes algériens stipule :

“Le journaliste se fait un devoir de : Respecter la vérité … Séparer l’information du commentaire … Publier uniquement les informations vérifiées … Relater les faits en les situant dans leur contexte … S’interdire de diffuser des rumeurs … Ne pas confondre le métier de journaliste avec celui de publicitaire ou de propagandiste …”

Attardons nous sur 3 articles notamment :

Titre : ILS ONT DÉCIDÉ DE REPRENDRE LES GARDES LE 3 JUIN PROCHAIN – La Bérézina des résidents (29/05/2018)

Cet article intervient alors que le CAMRA tente, vu le mutisme complet dans lequel s’est muré la tutelle, de faire un pas en avant vers une solution au bras de fer qui n’a que trop duré.

  • “La grande déroute du Camra doit servir de leçon à tous ceux qui expriment des revendications démesurées.”
  • “…ils n’ont pas réussi à imposer leur chantage. Conscients de leur cuisant échec…”
  • “Car, les négociations avec la tutelle ne se sont jamais interrompues depuis le début du débrayage et le ministère de la Santé a déjà répondu à l’ensemble des revendications jugées recevables.”
  • “Son obstination d’arracher toutes les requêtes, en une seule protestation, …”
  • “…son jusqu’au-boutisme ne peut s’expliquer que par l’absence du discernement et de la maturité.”
  • “Aujourd’hui et tout en accomplissant cet acte de reddition, le Camra tente toujours de se voiler la face en exigeant des «négociations fructueuses»…”
  • Refuser d’assurer le service civil demeurera une revendication irrecevable qui ne peut exprimer autre que le mépris affiché par les médecins résidents envers leurs concitoyens des régions reculées.” (!!!)
  • “…en refusant de soigner les citoyens du Sud et des zones enclavées, les médecins résidents ont foulé au pied leur serment d’Hippocrate et ont manqué à leur engagement envers leur patrie qui, faut-il toujours le rappeler, a pris gratuitement à sa charge leur formation pendant vingt-cinq ans en leur assurant un enseignement gratuit.” (!!!)
  • “Les résidents n’ont pas ressenti qu’ils ont un devoir envers ce pays. Et c’est à cause de ce manquement à leur devoir que l’opinion publique les a condamnés considérant que l’Algérie ne peut être fière de ses enfants qui lui tournent le dos.”
  • “Une élite, telle une aristocratie, qui ne cherche qu’à s’éloigner des couches populaires.”
  • “…les médecins résidents se sont-ils préoccupés, une seule fois, combien de malades n’ont pas pu être sauvés? Ont-il ressenti la souffrance des patients qui ne trouvent actuellement refuge que dans les prières pour apaiser leurs douleurs. L’attitude irresponsable des médecins résidents a écorné et à jamais, l’image du médecin.”
  • “Le Camra, faut-il le rappeler, a obtenu des réponses favorables concernant la majorité de ses revendications…le droit à un billet d’avion par année vers les wilayas de l’extrême Sud,…”

Nous constatons que cet article n’est qu’une succession d’attaques et de critiques envers le CAMRA. Sans mentionner les très nombreux mensonges caractérisés et les simplifications dangereuses (délibérées ?!).

Ce qui est sure, c’est que l’auteur ne maîtrise absolument pas le sujet de nos revendications, et n’a semble-t-il pas bien suivi le cheminement du mouvement.

Titre : EXIGEANT DES NÉGOCIATIONS AVEC LA TUTELLE – Rétropédalage du Camra (28/05/2018)

  • “Les médecins résidents qui avaient «rompu» le dialogue avec le ministère de la Santé, car le trouvant infructueux, appellent donc à sa réouverture.”
  • “Les «Demsistes» … sont montés au créneau en assurant qu’ils n’allaient pas boycotter le prochain calendrier des examens. Sur la page Facebook «Algerian Doctors Only», l’une des références des informations qui concernent cette grève,…”

Ce deuxième article relate des faits en se basant sur des publications Facebook (!), sur une page de « référence » (!!!), contenant plus de 36000 membres, dont la moitié sont de faux profils, ou n’ont rien à voir avec le domaine médical !

Rappelons que les candidats au DEMS ont démenti massivement ces allégations.

Titre : Les médecins résidents se « déradicalisent » (28/05/2018)

  • “On sait qu’il y a eu le boycott des épreuves du Dems (diplôme d’études médicales spécialisées), ce qui repousse d’autant la fin du cursus universitaire et l’entrée de ces résidents dans la vie active. Pur masochisme.”
  • “Ensuite, ces mêmes étudiants en médecine, déjà en grève, ont ajouté le refus d’assurer leur garde. Injuste décision envers les malades qui considèrent (???) que le Camra ne voit en eux que de parfaits otages.”
  • “Et puis, il y a eu ce caprice de vouloir supprimer coûte que coûte le service civil.”
  • L’incivisme, l’égoïsme et l’ingratitude réunis en un seul «package» par des Algériens qui ont eu la chance de se faire payer l’ensemble de leurs études, depuis l’année préparatoire jusqu’au résidanat, par leurs compatriotes à qui ils refusent des soins pour l’unique raison de ne pas quitter les villes et rejoindre, pour un temps seulement, les «déserts médicaux».”
  • “Il est vrai que se posait le problème du plateau technique (paramédical, équipements médicaux, etc.), mais une fois résolu par le ministère (???!!!), cela n’a eu aucune incidence sur la position du Camra…”

Il nous paraît ici très clair que l’auteur n’a pas la moindre idée de la profondeur de nos revendications, notamment celle concernant l’abrogation du caractère obligatoire du service civil, et ne se base que sur le discours populiste et la propagande entretenus par certains de nos détracteurs.

Nous sommes réceptifs à toute critique objective à condition que notre interlocuteur maîtrise un tant soit peu le sujet traité or, il est clair que dans ce cas de figure aucun travail sérieux d’investigation et d’analyse n’a été fait.

Il est porté à la connaissance de l’auteur, apparemment consciencieux et soucieux du devenir de ces populations, que le problème ne date pas d’hier et que nous avons été les premiers à dénoncer ces conditions au nom d’une meilleure prise en charge de nos compatriotes.

Enfin, concernant le “problème” du plateau technique que vous qualifiez de “réglé”, en avez-vous une preuve ? Savez-vous réellement ce qui se passe dans les hôpitaux ?! Savez-vous les défis journaliers que nous devons surmonter afin de soigner ?!!! Ou bien vous vous basez sur une promesse…

Titre : DE GRAVES DIVISIONS MINENT LE SYNDICAT DES MÉDECINS RÉSIDENTS – un putsch au Camra? (05/06/2018)

Finissons avec ce dernier article traitant de « dissidence » et de « mouvement séparatiste secret » au sein même du CAMRA. Il nous parait limpide qu’un résident, même s’il n’est pas d’accord avec la ligne de conduite actuelle du CAMRA n’irait jamais parler de cela à la presse, pour le bien de sa corporation. Par conséquent, il est probable que les « sources » ne soient pas forcément celles que veuille nous faire croire l’auteur…


Il ne s’agit là que de quelques exemples éloquents issus d’un journal national qui depuis le début de notre grève, ne se contente que de critiques gratuites et d’accusations simplistes et populistes, dénuées de toute objectivité, en plus de ressembler étonnement à certains discours de nos détraqueurs, qui ne peuvent avoir pour but que de tromper l’opinion publique et de discréditer toute une corporation de gens qui sacrifient toute leur vie pour l’une des plus nobles des causes.

Partagez!