Communiqué du Bureau National

Alger, le 27/06/2018

Communiqué

Chers confrères,

Après huit mois de grève, huit mois de combat continu afin de faire aboutir ce mouvement pour l’intérêt de la santé en Algérie et celui du malade, après déclaration officielle du ministre de la santé promettant des négociations sérieuses avec des solutions satisfaisantes à même de répondre aux préoccupations des Résidents une fois l’activité hospitalière reprise, la réponse des Résidents n’a pas tardé après un vote national majoritaire pour le gel de la grève, cette démarche a mis fin à toutes les accusations d’entêtement et d’être source de pérennisation de la crise. Les médecins résidents prouvent leur maturité et leur bonne foi afin d’essayer de résoudre cette situation critique.

Les Résidents ont fait face à leur reprise à des menaces de sanction anarchiques dans certaines spécialités et services accompagnées d’un mutisme incompréhensible des deux ministères, lesquels n’ont entrepris aucune démarche pour aboutir à une résolution de la crise.

Nous rappelons que ce gel est conditionné par un dialogue objectif et des solutions concrètes, et réaffirmons la détermination des résidents face aux menaces et sanctions -y compris l’arbitraire auquel font face nos confrères candidats au DEMS et en première année- à faire preuve de solidarité indéfectible et la volonté d’avoir un sort commun.

Face à cette situation critique, nous lançons un appel de solidarité à tous nos résidents, pour un SIT IN au niveau des CHU le 28 juin 2018, et des assemblées générales qui se tiendront le lundi 02 juillet 2018 dans chaque faculté afin de discuter et décider de la suite de notre mouvement.

Enfin, nous rappelons encore s’il le fallait, que nous n’avons pas dévié de la voie du dialogue.

 

Le collectif autonome des médecins résidents algériens

RESPECT, DIGNITÉ, SOLIDARITÉ

Partagez!