« Première fracture au CAMRA » ? Pas vraiment !

D’un article sur l’Expression, il semblerait qu’une lettre ait été envoyée en date du 13 mai 2018 par des candidats au DEMS priant la tutelle d’organiser une 3ème session après avoir boycotté et re-boycotté l’examen.

Nous avons pu nous procurer une copie de ladite lettre, et ce que nous constatons avant tout c’est le caractère anonyme de la lettre, qui en plus se permet la largeur de parler au nom DES candidats à l’examen de DEMS.

Après nous être renseigné, il s’avère que l’écrasante majorité des candidats au DEMS, celle qui a eu le temps de s’exprimer avant la rédaction de cet article ne comprend absolument pas cette -prétendue- démarche marginale, et n’en a jamais été informée. Pourtant, entre candidats du DEMS -ceux qui ont prouvé et prouvent encore leur cohésion- toutes les éventualités se discutent en toute sérénité. « On ne nie point que devant l’attitude vicelarde et amatrice de la tutelle, chaque candidat passant par la partie descendante de la courbe puisse envisager une telle résolution du supplice ; mais nul et aucun n’y prétend réellement ; spécialement de cette manière, en se détachant du Collectif et fragilisant son socle ».

Mais au final, s’Il en est quelque chose de vrai, il aurait été plus crédible que cette lettre soit signée par les émetteurs, seuls potentiels bénéficiaire de cette nouvelle session, qui au final sera encore boycottée par la majorité et ne fera que porter la tutelle à la scène du scandale, une troisième fois.

Nous n’irons pas nous mettre sous le fragile bouclier de la grève pédagogique du SNECHU…

De nombreux communiqués ont été publiés par les représentants des DEMS-istes des différentes spécialités afin de démentir les propos rapportés par cette lettre.

 

Une tentative de division et de démotivation de plus, qui s’ajoute à une liste d’agissements répréhensibles, qu’on ne peut expliquer que par une disposition inconsidérée de casser le mouvement légitime que mènent les médecins résidents depuis des mois.

Non, il n’y a aucune cassure au sein du CAMRA !

Partagez!

5 pensées sur “« Première fracture au CAMRA » ? Pas vraiment !

  • 18 mai 2018 à 15:03
    Permalink

    qui au final sera encore boycottée par la majorité et ne fera que porter la tutelle à la scène du scandale, une troisième fois.

  • 17 mai 2018 à 11:31
    Permalink

    Cette tentative de division de camra est mesquine sur tout les niveau c’est une honte que des representants du gouvernement se rabaissent à ce genre de pratique !!!!!
    Courage les residents on pris tous tres fort pour vous etes des hero et une veritable inspiration pour nous tous

  • 17 mai 2018 à 01:44
    Permalink

    Réponse nette et précise !

  • 16 mai 2018 à 23:46
    Permalink

    merci pour cette réponse rapide

  • 16 mai 2018 à 22:42
    Permalink

    courage les jeunes médecins , c’est bien pour la première fois que dans l histoire de la jeune algerie des femmes et des hommes universitaires médecins ont le courage et la détermination de faire face frontalement a toute l ignominie du système en place à leurs corps défendant et avec abnégation , digne des plus grands mouvements libertaires qui ont traversé le monde ,VIVE NOS JEUNES MEDECINS, vive la liberté , vive l algerie , a bas le traitres et les vendus , votre mouvement aboutira , il fera date et restera un modele pour les générations futures . UN VIEUX MEDECIN EN VOIE DE DISPARITION

Commentaires fermés.