Les Résidents créent l’histoire!

Cela Fait plus de quatre mois que la grève des résidents a été entamée. Environ 15000 résidents, mettant en péril leur formation, on dit non à un système de santé incompatible avec notre ère et indigne du citoyen Algérien.

De nombreux mois semés de lutte, de menaces et d’intimidation policière par de multiples arrestations arbitraires,  en dépit de réunions sans résultat entre la tutelle et les représentants des résidents, dont la dernière remonte à environ une semaine.

Certes, une certaine ouverture est palpable de la part de la tutelle, notamment en ce qui concerne le statut du résident. En effet, le résident étudiant d’une part et salarié d’autre part, n’a jusque-là aucun statut propre. De ce fait, il ne peut bénéficier entre autres du droit à la chambre universitaire comme tout étudiant, ni des avantages du salarié comme les congés spéciaux et le droit syndical.  Se pencher sur la question  permettrait d’y remédier ; sachant que les propositions annoncées par le ministère n’aient rien apporté de nouveau.

Quelle sera la suite de tout cela ? Faudrait-t-il attendre l’intervention de la présidence pour le dénouement d’une crise qui n’a que trop duré?!  Entassant beaucoup de victime, dont parmi elles le Dr Beltreche, qui git sur le lit d’un hôpital,  porteur de séquelles tragiques de coups reçus ce sombre 3 janvier 2018 avec ses confrères au CHU Mustapha.

Il est clair qu’une réelle volonté anime cette jeune génération de changer l’état actuel du système de santé, basé sur un engrenage de subventions mal-placées et une gestion catastrophique de nos hôpitaux. Le résident appelle, par ce mouvement de protestation, à offrir un système de soins digne et respectable aux citoyens du sud, bénéficiant jusque-là d’un système de solidarité  nationale dans le cadre du service civil, tristement considéré comme un être humain d’un second degré. Un système qui  maintes fois a montré sa vétusté, notamment dans la prise en charge des pathologies lourdes recourant  à de longs trajets par des moyens de transport improvisés afin de bénéficier de soins dans les structures sanitaires du nord !

Les yeux seront rivés vers la prochaine réunion qui se déroulera bientôt entre la tutelle et les représentants des résidents et qui pourrait apporter le dénouement d’une longue crise.

Partagez!