Communiqué National : Grève Illimité!

Alger, le 27/12/2017

Chers résidents en sciences médicales

Aujourd’hui 27 décembre et après 4 semaines d’attente d’une réponse de la tutelle, le constat est alarmant, compte tenu de la réunion qui s’est tenue avec Monsieur le Ministre de la santé et les représentants des résidents, la réunion a duré 15 mn, la parole n’a pas été donnée aux résidents et aucun PV de réunion n’a été remis, choses qu’on conteste amèrement.

Les réponses de Monsieur le Ministre selon les revendications étaient dans l’ordre suivant :

  • Œuvres sociales : droit au bénéfice des œuvres sociales avec confirmation accordée en collaboration avec la fonction publique qui transmise à la DRAG, sous tutelle du 1e ministre
  • Service militaire : ne relève pas des prérogatives de la santé
  • Service civil : attendre la nouvelle loi de santé pour réorganiser et améliorer les conditions (plateau technique et logement, activité lucrative pour les hauts plateaux et le sud) sans donner plus de détails ni de délai
  • Pédagogie : ne relève pas du ministère de la santé
  • Aucune déclaration officielle sur la revendication des biologistes

Une réunion avait eu lieu le dimanche 17 décembre 2017 avec Monsieur le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, où le procès verbal la qualifie, de par la non satisfaction des revendications de non concluante, et nécessite plus de réflexion.

La plateforme de nos revendications notifiée et étudiée auprès des deux tutelles ; ministère de la santé et celui de l’enseignement supérieur, n’a pas obtenu de réponse favorable.

Le CAMRA, par ce communiqué, rejette fermement toute forme de mépris, de mesures d’intimidation et des pressions que subissent les résidents en sciences médicales et invite l’ensemble de la corporation à rester mobilité, et de poursuivre massivement le mouvement de protestation en maintenant :

  • Une grève illimitée et de recourir à un SIT IN NATIONAL le mercredi 3 janvier 2017 au CHU Mustapha Alger
  • Reprise des cours à la faculté seulement de dehors de toute autre activité pédagogique, afin de ne pas pénaliser les résidents surtout ceux de première année

De ce fait, le CAMRA, par le biais de son bureau national demande à rester solidaire afin de nous permettre d’aboutir à une solution juste et définitive à nos revendications.

RESPECT, DIGNITÉ, SOLIDARITÉ

Bureau national du CAMRA

Partagez!